Logo Notre Dame de la Bidassoa

21 à 16 pour Bayonne - 26 plus une pour Notre Dame de la Bidassoa !
© PASCAL PAVANI / AFP Les joueurs de Bayonne retrouvent le Top 14 après leur victoire sur Aurillac. © france3-regions.francetvinfo

21 à 16 pour Bayonne - 26 plus une pour Notre Dame de la Bidassoa !

Non, non !... ce ne sont pas des premiers communiants !.... mais quel travail pour en arriver là !

La nourriture par excellence pour Angie, petite sportive de Dieu ! © ND Bidassoa

Première Communion, premier pas d'une "montée" vers Jésus"

le début du travail, comme pour les sportifs !....

 

Lors de son homélie, le jour de la première communion, l'abbé Jean-Marc, tout en félicitant les champions, a comparé la volonté de "monter au Top 14" des Bayonnais, avec celle que doit avoir tout chrétien de "monter" dans la relation avec Jésus, le Christ.

Tout comme les sportifs s'entraînent intensément, avec déterminisme, pour ne pas être relégué en pool inférieur, le chrétien, dès tout jeune communiant, se doit de continuer son entraînement à connaître le Christ si il ne veut pas être relégué dans l'ignorance.

Le sportif qui ne pratique que par-ci, par-là perd son potentiel ; le chrétien, lui, risque de perdre le "Chemin" qu'est le Christ.

 

Mais que pense une petite communiante, Angie, et sa famille de cette comparaison ?

Voici une famille très amatrice de rugby et qui suit le Stade Hendayais.

Mais le père, Olivier, étant Bayonnais, suit aussi l'Aviron !

Le grand fils, Eneko, joue au stade Hendayais ce qui ne l'empêche pas d'apprécier les Biarrots !

Quel bel esprit sportif ! Que le meilleur gagne et que les autres applaudissent !

Angie a effectivement trouvé "bizarre" de parler de rugby à la messe !... mais en disant cela, elle s'est tournée vers son père en souriant.

Peut-être réalise-t-elle que de suivre Jésus, pour contraignant que cela puisse être parfois, se fait aussi avec humour pour la victoire !

Nicole, qui fera sa Profession de foi ce dimanche 12, pour qui Jésus est "une merveille" ("plus beau que les pièrres précieuses", a-t-elle dit dans sa préparation), ne sait pas trop qu'en penser mais comme c'est l'abbé Jean-Marc qui le dit, c'est bien !

Azucena, la maman : "la comparaison m'a paru très bonne et c'est quelque chose qui touche tout le monde. C'était très sympa !"

Olivier, le papa : "cela m'a paru tout à fait moderne et. compréhensible par tout le monde"

Quant à Eneko, très amateur de rugby, très nettement : "c'était bien."

 

Et si vous vous prêtiez au jeu ?....

Envoyez votre commentaire, c'est très facile !

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.