Logo Notre Dame de la Bidassoa

De somptueux bijoux dignes d'un monde fantastique ?
Stephoidea © https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=540433

De somptueux bijoux dignes d'un monde fantastique ?

Ernst Hæckel © https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=636587

 

Oui !... le nôtre, que nous détruisons à vitesse grand V.


 

Ces œuvres d'art sont signées de celui à qui l'on doit le mot « écologie », Ernst Hæckel, (Potsdam,16 février 1834 - Iéna, 8 août 1919) et il s'agit de « bijoux » offert par « dame nature » !

Médecin, philosophe, zoologiste et biologiste allemand,  Ernst Hæckel est un personnage controversé (pour tout savoir :https://fr.wikipedia.org/wiki/Ernst_Haeckel), mais le côté artistique de son travail est superbe, notamment dans son livre : « Kunstformen der Natur » (Formes artistiques de la Nature)

 

« Pour Ernst Hæckel la biologie était fortement apparentée avec l'art. Son talent artistique fut fortement marqué par la symétrie présente dans la nature, entre autres celles des micro-organismes monocellulaires comme les radiolaires.

Ses images d'organismes planctoniques et de méduses, illustrant l'impressionnante beauté du monde biologique, obtinrent une célébrité particulière, d'autant que beaucoup de ces animaux n'avaient encore jamais été présentés au public. l

Si le succès était déjà présent dans ses monographies scientifiques, ses « Kunstformen der Natur » devinrent rapidement une œuvre indispensable à la bibliothèque de toute personne cultivée, à l'instar de la vie animale selon Alfred Brehm.

Ses représentations eurent une influence décisive sur le courant de l'Art nouveau au début du xxe siècle (et notamment l'École de Nancy), dont l'un des principes était la réintroduction dans les œuvres humaines de formes issues du monde vivant, qu'il s'agisse de courbes et de volutes ou au contraire de géométrie complexe.

Ainsi les lustres en verre de Constant Roux du musée océanographique de Monaco utilisent des modèles de Haeckel, tout comme la porte monumentale de l'architecte français René Binet à l'exposition universelle de Paris en 19001. L'œuvre tabellaire de Binet « Esquisses décoratives », inspirée de Haeckel, fut une des bases de l'Art nouveau ;

Sa maison (la Villa Medusa, aujourd'hui le musée Ernst Haeckel) et le bâtiment du musée de phylogénie conçu par lui, à Iéna, participent de cette démarche d'union de l'art et de la science ; par exemple les ornements de la façade et les aménagements intérieurs s'inspirent de méduses. »

 

Voir les 100 planches de dessins plus beaux les uns que les autres sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Formes_artistiques_de_la_nature


 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.