Logo Notre Dame de la Bidassoa

Fête de la Mer : bénédiction au large d'Hendaye
Bénédiction de la mer © Manex Barace

Fête de la Mer : bénédiction au large d'Hendaye

Le départ © Manex Barace

A bord du bateau de sauvetage de la SNSM (déclarée grande cause nationale cette année), les "officiels" ont procédé à la bénédiction de la mer, au large de notre côte :

= La trompette a joué le "garde à vous" annoncé par le lieutenant de vaisseau de la base maritime de l'Adour.

= L'abbé Jean-Marc a dit cette prière :

Dieu qui es depuis toujours et qui règne sur ta création,

gloire à toi pour la terre et la mer !

L'immensité des océans, la profondeur des mers,

le fracas des flots magnifient ta grandeur ;

le foisonnement de la vie dans les eaux 

exalte ta puissance créatrice

et ta providence pour les hommes.

Accorde à ceux qui vivent de la mer

un temps favorable, une pêche fructueuse

et le retour, sains et saufs, à bon port ;

et que tous ceux qui naviguent

sachent reconnaître en toi l'auteur de ces merveilles

et te bénisse à jamais,

par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

= Puis a été dite cette prière pour celles et ceux qui ont péri en mer :

Seigneur Jésus, tu sais combien la mer

est porteus de vie mais aussi de mort.

Toi qui as sauvé l'Apôtre Pierre quand il s'enfonçait,

toi qui es passé à travers les eaux de la mort,

nous te prions pour tous ceux qui ont péri en mer :

par ta passion et ta croix,

conduis-les dans la maison du Père,

qu'ils entrent dans la joie, la paix et la lumière.

Toi qui règnes pour les siècles des siècles.

= Alors une gerbe de fleurs a été lancée dans la mer par M. le Maire et la Mme la Première adjointe d'Hendaye.

= La trompette et la caisse claire ont joué "aux morts" à l'appel du lieutement de vaisseau de la base maritime.

= Un silence a suivi.

= Enfin, l'abbé Jean-Marc a béni les bateaux présents tout autour de la vedette de la SNSM :

Sois favorable, Seigneur, à nos supplications,

puique nous implorons ta bonté pour ces bateaux :

écarte d'eux les vents contraires,

apaise par ta puissance la tempête et les vagues,

afin que tous ceux qui seront à bord

bénéficient de ta protection

et parviennent saints et saufs au port désiré,

par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

= En conclusion toutes les sirènes et cornes de brumes des bateaux ont sonné un long moment.

= Retour au port, au ponton des orangers.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.