Logo Notre Dame de la Bidassoa

« La messe n’est pas un spectacle ! »
pape © la croix

« La messe n’est pas un spectacle ! »

Le Saint-Père ouvre un nouveau cycle de catéchèses sur l’Eucharistie en s'indignant devant certains comportements de fidèles mais également de prêtres et d'évêques.

« Il très important de retourner aux fondamentaux, de redécouvrir ce qui est essentiel » dans la célébration des sacrements, a exhorté le pape François en inaugurant un nouveau cycle de catéchèses sur l’Eucharistie. L’Eucharistie est le « cœur de l’Église », a-t-il souligné. C’est un « événement merveilleux » par lequel le Christ se fait présent, pas « un spectacle » que l’on quitte quand on en a envie ou que l’on suit en pensant à faire des photos.

« Je trouve ça vraiment trop triste lorsque je célèbre la messe dans la basilique Saint-Pierre ou sur la place, de voir tant de fidèles mais aussi des prêtres et des évêques, prendre des photos avec leur téléphone portable », a lancé spontanément le souverain pontife. « La messe n’est pas un spectacle ! », s’est-il indigné, « nous revivons la passion du Seigneur ! ». « Si aujourd’hui venait le président de la République, c’est sûr que nous serions tous autour de lui », a-t-il ajouté, alors « imaginez un peu quand vous allez à la messe, vous êtes devant le Seigneur ! ».

Bien faire son signe de croix

Antoine Mekary | ALETEIA | I.Media

Pendant l’audience générale, le Saint-Père est également revenu sur le sens du signe de croix, rapporte l’agence I-Media, soulignant la façon avec laquelle les enfants se signent parfois trop rapidement. Il a recommandé aux parents de bien enseigner à leurs petits « comment bien faire » ce geste – et d’imiter le geste avec lenteur – qui signifie « nous sommes croyants ».  C’est comme cela, a-t-il insisté, que « doit commencer la messe et la journée ».

Qu’à travers ce nouveau cycle de catéchèses, le Seigneur aide donc les catholiques à « redécouvrir la valeur et la signification de la messe, pour vivre toujours plus pleinement notre relation avec Lui », a conclu le Pape dans son adresse aux francophones, leur demandant de ne « pas oublier le grand nombre de chrétiens qui, dans l’histoire, ont résisté jusqu’à la mort pour vivre ce sacrement et qui, aujourd’hui encore, risquent leur vie pour la messe dominicale ».

Solidarité avec l’Église persécutée

Après sa catéchèse, le Pape a cité à plusieurs reprises les chrétiens persécutés dans le monde, en particulier devant les pèlerins polonais. Le souverain pontife a salué la neuvième journée de solidarité avec l’Église persécutée visant à soutenir les chrétiens d’Orient, en Pologne, le 12 novembre prochain. Aux malades le chef de l’Église catholique a demandé d’offrir leurs souffrances pour soutenir les chrétiens persécutés.

source Aleteia ( Isabelle Cousturié )

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.