Logo Notre Dame de la Bidassoa

Le 30 juin 2018 – Notre diacre, Vincent-Marie,  a été ordonné prêtre
"Depuis les apôtres, le geste de l'imposition des mains fait par l'évêque est la manière de transmettre un ministère." © Nicole Boulet

Le 30 juin 2018 – Notre diacre, Vincent-Marie, a été ordonné prêtre

*** © Nicole Boulet

 

Ordination sacerdotale à la cathédrale de Bayonne

des mains de Monseigneur Aillet


 

« Une âme qui s’élève, élève le monde », cette phrase de John Henry Newman illustre à merveille l’importance des ordinations sacerdotales, et la chance d’en être témoin.

Une cinquantaine de prêtres du diocèse ainsi que Monseigneur Jacques Perrier, évêque émérite du diocèse de Tarbes et Lourdes étaient présents afin d’accompagner Maxime de Mentque, Vianney Paquet et Vincent-Marie Vayne jusqu’au sacerdoce.

Une assemblée fort nombreuse s’est massée à l’intérieur de la Cathédrale Sainte-Marie de Bayonne : famille, amis, voisins, fidèles ou simples curieux ont pu prendre part à cette célébration qui a su enthousiasmer les âmes. Certes, il existe l’esthétisme du rite catholique, les prêtres, dans leurs habits rouges et or donnent le ton à une élégance eucharistique.

Monseigneur Aillet viendra lancer son prêche habité des raisons de l’âme rappelant la mission des prêtres : « professer la Foi », ou encore « Seigneur à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » qui résonna aux quatre coins de l’abside, invitant les fidèles à répéter les paroles évangéliques dans un « cor ad cor » afin que les voix s’unissent à l’Esprit Saint.

Vient alors au-delà de cette magnificence symbolique l’heure lustrale, le lavement des mains et leurs impositions ointes par l’Action de grâce qui établit pour l’éternité les prêtres dans leur mission sacerdotale.

Chaque moment de cette célébration fut une théophanie propice aux conversions de toutes les intimités unies par une même Foi, car nous pouvions voir les regards de tout un chacun se poser avec bienveillance et admiration sur les futurs Christs. 

Après la messe, c’est sous un soleil puissant que les âmes sont venues s’agenouiller dans le cloître de la Cathédrale, pour recevoir la bénédiction des prêtres nouvellement ordonnés ; ils bénissaient à tour de bras, en nage sous une chaleur étouffante, sans sourciller, déjà habités par leur office, faisant écho à leur mot de remerciement : « utilisez-nous, usez- nous ».

Parce que cette journée est une invitation au bonheur, un banquet était organisé au séminaire afin d’incarner de la façon la plus bucolique, la joie de partager un repas et de se sustenter après tant de vives émotions et de ferveur. Là, les retrouvailles, le temps des accolades, des sourires, du partage se sont installés à l’intérieur des bâtiments ou dehors sous les cerisiers ; chacun s’est alors laissé aller aux impressions, à l’amitié, aux rencontres, et aux félicitations.

Louis-Jean de Barmon

  • A compter du mois de septembre 2018, Maxime de Mentque poursuivra pour deux ans sa mission d’étude en vue de l’obtention d’une licence canonique à l’Université de la Sainte-Croix à Rome ;

  • Vincent-Marie Vayne est nommé prêtre coopérateur au sein de la paroisse Notre Dame de la Bidassoa – Hendaye

  • Vianney Paquet, prêtre coopérateur de Notre-Dame en Béarn – Lescar.

Tiré du site diocésain où se trouvent plus de photos et la possibilité d'écouter l'homélie de Monseigneur Aillet ainsi que les remerciements des trois nouveaux prêtres dit par l'abbé Maxime de Mentque  : http://diocese64.org/actualites/item/1518-retour-sur-les-ordinations-du-samedi-30-juin-2018

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.