Logo Notre Dame de la Bidassoa

Mort de Vincent LAMBERT. Communiqué de Monseigneur Marc AILLET
. © ND de la Bidassoa

Mort de Vincent LAMBERT. Communiqué de Monseigneur Marc AILLET

C’est avec tristesse et amertume que j’apprends le décès de Monsieur Vincent Lambert, ce 11 juillet, à 8h24 du matin.

Vincent Lambert vivait depuis plus de dix ans dans un état dit « pauci relationnel » (conscience minimale) et bien que le CHU de Reims se soit toujours opposé à son transfert dans une unité de soins spécialisée, il n’était ni dans le coma, ni en fin de vie : c’est l’arrêt de l’alimentation et de l’hydratation auxquels il avait droit, comme tout être humain, qui ont entraîné sa lente agonie et provoqué sa mort.

L’heure est à présent à la prière et au recueillement.

J’invite par conséquent les prêtres du diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron à célébrer, aujourd’hui même ou demain, une messe à l’intention de Vincent Lambert, comme je recommande aux fidèles de prier pour lui, ses parents et ses proches.

Puissions-nous ne jamais oublier que la valeur d’une civilisation se mesure au respect qu’elle porte aux plus faibles de ses membres et qu’ « une société est humaine si elle protège la vie, chaque vie, de son début jusqu’à sa fin naturelle, sans choisir qui est digne ou non de vivre. Que les médecins servent la vie, qu’ils ne la suppriment pas » (Pape François le 10 juillet 2019).

† Marc Aillet le 11 juillet 2019

 

 

La messe de ce vendredi 12 juillet à Hendaye Saint-Vincent – 18 h 30
sera célébrée pour le repos de l’âme de M. Vincent LAMBERT

Commentaires

  1. Cailliau Alain
    le 12/07/2019 à 11h54

    Que Marie l'accompagne vers le Seigneur sur le chemin de la Vie Eternelle !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.