Logo Notre Dame de la Bidassoa

Neuvaine diocésaine au Sacré Cœur de Jésus pour les vocations sacerdotales
A la basilique du Sacré Coeur - Paris © ND de la Bidassoa

Neuvaine diocésaine au Sacré Cœur de Jésus pour les vocations sacerdotales

. © ND de la Bidassoa

Notre évêque Monseigneur Marc AILLET

nous invite à faire une neuvaine au Sacré Cœur de Jésus

pour les vocations sacerdotales

en union de prière avec les séminaristes de notre diocèse.

 

Cette neuvaine nous vient de Sainte Marguerite-Marie Alacoque (Paray le Monial).

Padre Pio disait chaque jour cette neuvaine

pour tous ceux qui se recommandaient à ses prières.

Il s’agit de dire cette même prière durant les 9 jours de la neuvaine

du jeudi 31 mai fête de la Visitation au vendredi 9 juin solennité du Sacré Cœur.

 

I – O Jésus, qui avez dit : « En vérité, je vous le dis, demandez et vous recevrez, cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira ! » Voici que je frappe, je cherche et je demande la grâce que les jeunes ouvrent leur cœur à l’appel du Seigneur.

- Pater,

Ave,

Gloria,

- Cœur Sacré de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous.

II – O Jésus, qui avez dit : « En vérité, je vous le dis, tout ce que vous demanderez à mon Père en mon Nom, il vous l’accordera ! » Voici qu’en votre Nom je demande la grâce de voir germer des vocations sacerdotales dans nos communautés chrétiennes.

- Pater,

Ave,

Gloria,

- Cœur Sacré de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous.

III – O Jésus, qui avez dit : « En vérité, je vous le dis, le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point ! » Voici qu’en m’appuyant sur l’infaillibilité de vos saintes paroles je demande la grâce de nouveaux séminaristes pour le diocèse.

- Pater,

Ave,

Gloria,

- Cœur Sacré de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous.

Prière : O Cœur Sacré de Jésus, à qui il est impossible de ne pas avoir compassion des malheureux, ayez pitié de nous, pauvres pécheurs, et accordez-nous la grâce que nous vous demandons, par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, notre tendre Mère.

Saint Joseph, père adoptif du Sacré-Cœur de Jésus, priez pour nous.

SALVE REGINA :

Salut, Reine, Mère de miséricorde,

Notre vie, notre douceur, notre espérance, salut !

Vers toi nous crions, enfants d’Ève exilés,

Vers toi nous soupirons, gémissant et pleurant

Dans cette vallée de larmes.

Ô toi notre avocate.

Tourne vers nous ton regard miséricordieux,

Et après cet exil, obtiens-nous de contempler Jésus,

Le fruit béni de tes entrailles.

Ô clémente, ô douce Vierge Marie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.