Logo Notre Dame de la Bidassoa

Noël 2018 – Veillée des Familles à l'église Sainte Anne
Chant "Agneau de Dieu", le chant de la Paix, en ce soir de la naissance de son Prince © Marion

Noël 2018 – Veillée des Familles à l'église Sainte Anne

Alors que l'abbé Jean-Marc s'apprête à proclamer l’Évangile, de jeunes manifestants, revêtus d'un gilet blanc, crient &quotOn veut !..." tout en tapant dans leurs mains... © Marion

Plus de Paix !

Plus de Justice !

Plus de Fraternité !

Plus de respect pour notre planète !


 

Voilà ce qu'ont réclamé, haut et fort, quatre jeunes « gilets blancs », se permettant de couper la parole au célébrant, l'abbé Jean-Marc Lavigne, dès le début de la célébration !... De plus, leurs camarades, aux premiers bancs, en ont profité pour manifester leur accord en applaudissant, et ce, debout s'il-vous-plaît !... Il n'y a plus d'enfant.

Mais oui, bien sûr qu'il y a des enfants !... de bons enfants, heureux de participer à mettre en valeur le message de la grande fête de Noël.

Revenons à nos quatre « manifestants ». Heureusement, se trouvait là une « oreille » attentive pour leur faire remarquer que toute l'assemblée présente demandait la même chose qu'eux, mais par la prière et les chants adressés « au seul » qui enseigne comment arriver à vivre en frères, Jésus, dont nous fêtions à nouveau l'anniversaire de la naissance en ce beau soir de Noël.

Alors, nos quatre « gilets blancs » se sont assis pour découvrir l’Évangile de la Nativité que l'abbé Jean-Marc a « enfin » pu proclamer !

A cette lecture, l'ange est bien venu saluer la jeune Marie, toute disponible pour le Seigneur et, avec Joseph, ils se sont mis en marche pour Bethléem. Ainsi est né Jésus dans la ville de David.

Appelés par l'ange, les bergers étaient aussi au rendez-vous. Après avoir vu l'enfant, ils sont allé le raconter à toute l'assemblée en louant le Seigneur. Puis ils sont revenus vers Lui en chantant « Regarde, Dieu c'est fait tout petit » et,pour nos enfants, cela est une récompense bien méritée !...

Oui, Dieu s'est fait tout petit, un petit bébé pour que nous le prenions dans nos bras, pour être touché concrètement !... c'est ce qu'a, entre autre, dit l'abbé Jean-Marc dans son homélie. Cela a beaucoup plu a une personne de passage chez nous qui, bien que d'une autre culture, a apprécié de penser Dieu avec l'attrait qu'exerce le petit enfant sur tout un chacun : on baisse la voix, on sourit... on pend sa petite main pour l'embrasser...

Par contre, il est parfois difficile de s'approcher de certaines personnes. Pourtant, elles sont notre prochain, elles sont Jésus ! Avec un peu de bonne volonté, il est toujours possible de trouver une solution pour faciliter le contact. C'est avec un petit conte que l'abbé Jean-Marc nous en a fait la démonstration. Une histoire de gros hérisson qui piquait et que tous les autres animaux rejetaient !...

Nous avons médité tout cela pendant la pause musicale offerte par deux de nos enfants du catéchisme, Chloé et Elena à qui s'est joint, pour le deuxième morceau, l'accordéon d'Iban, notre séminariste.

Alors nous sommes rentrés chez nous fêter Noël selon nos coutumes respectives mais tous unis par la joie vécue lors de cette célébration, vivante et belle, et la Paix reçue à préserver toute l'année

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.