Logo Notre Dame de la Bidassoa

Hubert REEVES © France Culture

" Notre intelligence est limitée, la question du « Gand Ingénieur » nous dépasse."

La sonde Chang’e 5-T1, surnommée &quotXiaofei", qui signifie le &quotPetit voyageur" en chinois, est allé jusqu’à 413.000 km de la Terre, soit plus loin que la Lune et a pris de magnifiques clichés de la face cachée de la Lune ainsi que de la Terre qui se lève. © internet

Quand un grand savant ose dire :

« ce thème là nous dépasse et le mieux est de le reconnaître et de vivre avec cela »  


 

Les méditations cosmiques d'Hubert Reeves sur France Culture

La Grande table (2ème partie) par Olivia Gesbert – vendredi 20 octobre

" Hubert Reeves est professeur de cosmologie à Montréal et à Paris. passé par la NASA puis au CNRS dans les années 60, il est également chercheur au sein du Service d'astrophysique de Saclay, et président d'honneur de l’Agence française pour la biodiversité depuis l’an passé.

Il publie « Le Banc du temps qui passe au Seuil » , un livre bilan, où il reprend un à un tous les grands thèmes qui ont nourri sa pensée depuis un demi-siècle : de la science, à l’écologie et la politique sans oublier deux disciplines qui lui sont chères : la littérature et surtout la musique. Un jeu de correspondances à la manière de Baudelaire entre sciences et arts.

Mis bout à bout, on peut dire que tous ces fragments rassemblés forment une vision, une vision de l’univers, la sienne, celle d’un chercheur grand Vulgarisateur. Plus de 2500 conférences données dans le monde, pour lui les savants sont des raconteurs. Ils sont là pour décrire « la séquence des événements, qui ont élaboré l’infrastructure de la matière et de la vie ». En ce sens, écrit-il, « l’astrophysicien devient un autobiographe », celui qui cherche à reconstituer sa propre histoire."

https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie/les-meditations-cosmiques-dhubert-reeves

Quelques extraits qui, peut-être, vous donneront envie d'écouter cette émission et voir si vous aimez aussi ?

Le livre :

  • intéressant de se poser des questions tout à fait générales

  • comment le fait d'avoir accumulé des connaissances à ce sujet pouvait changer mon opinion sur ces points

  • pas du tout scientifique, pas du tout dogmatique

  • pas vraiment un livre, un assemblage de notes, toutes courtes, sur ce que je peux avoir à dire.... surtout pas prétendre avoir la vérité

  • ce sont mes réactions instinctives à tous ces sujets, que ce soit la religion, la musique, la littérature, le néant, le destin.....

  • un effort personnel, contradiction avec moi-même possible

Pollution ; destruction de la planète

  • jeunes couples demandent : « Est-ce que c'est une bonne idée de faire des enfants ? »

    • je leur dis : « vivez cela comme vous le sentez ; si vous, vous êtes contents d'avoir vécu, si vous pensez avoir eu une belle vie, n'en privez pas vos enfants »

La fameuse question : est-ce qu'il y a un « grand ingénieur » ?

  • on est dans un univers très organisé ; trois réponses :

    • 1e réponse du croyant occidental : « il y a un Dieu, ce Dieu est une personne et vous pouvez le priez »

    • 2e : croyant oriental : « non, ce n'est pas une personne, c'est un grand principe, le tao ou autre chose »

    • 3e : version moderne : « c'est le hasard, vous inventez tout ça, vous rêvez »

  • Tout ça ce sont des solutions de facilité ; solutions à notre échelle ; ce que nous sommes capables d'inventer quand nous nous demandons qu'est-ce qu'il y a derrière toute cette organisation, cette intelligence de la nature ; cela ne fait que manifester notre limitation à comprendre la réalité

    • vous n'auriez pas envie d'apprendre la géométrie à votre chat ?... nous sommes une espèce animale avec une intelligence limitée ; ce thème là nous dépasse et le mieux est de le reconnaître et de vivre avec cela ; encore une fois, c'est mon opinion

  • Je pense, je crois que la réalité à un sens ; je ne l'affirmerais pas ; c'est une des très grandes questions ; il faut reconnaître notre ignorance là où elle est.

« Vous dites : « Je sens que je suis croyant en quelque chose mais je n'arrive pas à savoir en quoi... entre les dogmes religieux et les certitudes athées, il y a de la place pour les spiritualité questionneuses »

  • aux personnes qui disent être pour une spiritualité..., je dis oui, surtout si elles se posent des questions ; il y a des questions auxquelles on ne saurait pas répondre, c'est quand même intéressant de se les poser, ça permet de réfléchir, ça permet de prendre des positions quand vous avez à faire des jugements, des actions..... vous ne pouvez pas faire n'importe quoi ; vous développer pour vous une morale personnelle

L'éthique :

  • ce qui est clair, c'est que nous sommes dans une situation difficile ; je parle de l'écologie, de l'environnement ; ce qui est important est de savoir mais de ne pas inventer, ni ne minimiser ; une position réaliste mais qui n'est pas une position défaitiste

    • ceux qui pensent que tout est foutu, pensent qu'ils connaissent l'avenir ; personne ne connaît l'avenir ; rien n'est jamais foutu aussi longtemps qu'on a décidé de ne pas céder à la morosité.

    • L'important est de montrer aux gens tout ce qui est positif, ce qui se fait de positif et de se demander : « quel sera l'état de cette planète dans 30 ans ? » - et bien, on n'en sait rien !

  • La montée du négationnisme : c'est une des difficultés que nous rencontrons aujourd'hui ; nous devons essayer de réagir, non pas en le combattant, c'est une perte de temps, mais en montrant aux gens ce qui ce passe de bien ….. prise de conscience

  • nous ne retrouverons pas les forêts que nous avons déboisées , les océans..... il va falloir s'adapter mais il y a un avenir, il y a un moyen d'avenir ; il faut y croire !

Aller sur d'autres planètes :

  • c'est une fausse idée ; la seule solution c'est que nous apprenions à vivre en harmonie avec la nature sur notre planète ; si on n'a pas appris, qu'est-ce qu'on fera sur une autre planète ? - on aura les mêmes problèmes

  • Je ne crois pas du tout à cette solution de fuite en avant vers d'autres planètes ; d'abord elles sont très loin ! - à la vitesse maximum où nous allons maintenant, ça prendrait 10 000 ans – qui voudrait s'embarquer avec sa famille pour 10 000 ans sur une fusée ?

Sommes-nous seuls dans l'Univers ? :

  • on vient de découvrir des exoplanètes ; est-ce qu'il y a de la vie ? - ce n'est pas facile de le dire car elles sont trop loin.... ; ce qu'on essai de voir, c'est leur atmosphère

  • nous sommes la seule planète où il y a de l'oxygène (sauf contraire plus tard ?), nous sommes la seule planète où il y a de la vie dans l'univers – si on pouvait détecter la présence d'oxygène sur d'autres planètes, il y a des chances qu'il y ait aussi de la vie ; cela ne voudrait pas dire que ce soit nécessairement cela mais ça donnerait une indication

S'occuper des vraies urgences sur cette terre plutôt que de vouloir trouver la vie ailleurs :

  • On peut faire les deux : la terre n'est pas en péril ; la terre va continuer à tourner autour du soleil ; ce qui est en péril, c'est l'avenir de la vie et surtout de notre espèce, de nos enfants et petits enfants

  • en astronomie quand on parle du futur, on dit « dans un million d'années », quand on parle de la planète c'est à l'échelle de décennies

Ce qui m’intéresse, c'est de donner des bonnes nouvelles :

  • Faire savoir aux gens qu'ils sont des merveilles : sur 14 milliards d'années, à partir d'une matière complètement désorganisée, incohérente, sans aucune structure, l’organisation progressive de la matière...... jusqu'à la merveille que nous sommes

  • nous sommes quelque chose de précieux, malgré nos défauts, et nous en avons beaucoup, ça vaut la peine de préserver l'humanité

La machine à la place de l'homme

  • il y a 400 000 ans, découverte du feu : on peut se chauffer ou mettre le feu à la maison de son voisin.....

    • les progrès vont continuer - l'important est : « qu'est qu'on en fait ? »

    • les techniques elles-mêmes sont neutres

    • l'important est d'avoir la possibilité de contrôler ce qui est découvert et cela va être de plus en plus difficile – d'où l'importance des comités de bio-éthique

    • ce que nous appelons le « délire-technologique », c'est l'idée qu'il faut faire tout ce qui est possible et tant pis parce que si on ne le fait pas quelqu'un d'autre le fera !

La recherche sur l'intelligence artificielle entre les mains de chercheurs et de sociétés privées surpuissantes

  • il faut savoir qui a le pouvoir et c'est là que la démocratie intervient... il faut pouvoir les contrôler comme le feu il y a 400 000 ans

La science sert à réenchanter le monde :

  • « Comment faire pour que l'astronomie, l'astrophysique ne deviennent pas la nouvelle religion ? »

    • « L'éducation, c'est à dire enseigner les choses valables – que les gens réfléchissent, voilà ! Qu'ils réfléchissent ! »

La découverte des ondes gravitationnelles :

  • c'est comme si vous aviez été aveugles tout votre vie et qu'on vous donnez la vue ; vous pouvez y ajouter le fait de toucher, de goûter, d'écouter, de voir. C'est une nouvelle fenêtre qui doit nous apporter des quantités de renseignements sur des choses que l'on connaît partiellement...

« Merci d'avoir quitté votre  « banc », Hubert Reeves, pour venir méditer avec nous ! »

- . - . - . -

«  L'escalier de la science est l'échelle de Jacob,

il ne s'achève qu'aux pieds de Dieu. »

Albert Einstein

"... Une équipe scientifique internationale a de nouveau détecté des ondes gravitationnelles, marquant la troisième observation de ces vibrations de l'univers prédites par la théorie de la relativité générale d'Albert Einstein en 1915."

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.