Logo Notre Dame de la Bidassoa

Où en est-elle la garbure de monsieur le Curé ?
" je range aujourd’hui mon habituelle rage !" - non, l'abbé Jean-Marc n'a pas assommé Monsieur le Maire ! © Manex Barace

Où en est-elle la garbure de monsieur le Curé ?

Madame la 1e adjointe, Monsieur le Maire et Monsieur le Curé © Manex Barace

 

 

Discours lors du verre de l'amitié des fêtes de Bixintxo 2019

 

 

  • Monsieur le Maire, cher Kotte, Conseiller départemental, 1er vice-président de la communauté  d’agglomération Pays Basque,

  • Madame la Première Adjointe, chère Chantal, conseillère départementale,

  • Mesdames et Messieurs les membres du Conseil Municipal d’Hendaye,

  • Messieurs nos deux anciens Maires,

vos engagements sont une preuve d’amour pour notre ville et ses habitants, enfants, jeunes et adultes… et tout ce que vous êtes et faites pour les plus petits et les blessés de la vie est irremplaçable.

Votre réponse à notre invitation ici, chaque année, est aussi un signe de notre bonne collaboration dans le respect d’une saine laïcité constructive.

Le présent et le devenir des humains est notre passion commune. Chacun y répond avec ce qu’il est en lui-même et ce qu’il donne de lui-même. Bravo et merci.

  • Chers amis de la ruche active paroissiale, si dévoués pour nos deux églises, toujours disponibles pour toutes les activités de nos communautés, en particulier vous les membres nouveau du Conseil Pastoral ; sans oublier ceux du Conseil Économique.

  • Madame et Monsieur les directeurs de groupe scolaire Saint-Vincent, vous vivez les trois piliers de toute paroisse : (1) l’annonce (par le catéchisme et les rencontres de formation et de recherche, le nouveau parcours Alpha) ; (2) la liturgie (par le chant, la musique de l’orgue, la chorale, la propreté des églises, les sacristies) ; (3) le service (par l’accueil, l’attention et l’action pour toute personne qui est dans le besoin, là se situe de Bric à Brac). Et (4) la communication (au moyen du site internet et du journal Denak Argian, Infos paroisse sur Radio Lapurdi) : soyez-en remerciés et soyez certains de ma grande confiance et de ma reconnaissance.

  • Chers frères prêtres, si chers à mon cœur, même si je ne vous le dis pas chaque jour, sans nous être choisis, nous répondons à l’appel du Seigneur auprès des paroissiens et auprès de tant d’autres personnes avec nos sensibilité différentes et complémentaires, parfois aussi à travers nos tensions et incompréhensions.

  • Cher Iban stagiaire sur notre paroisse pour une année ; peut-être m’entends-tu depuis Panama où tu as rejoint les 200 000 jeunes qui vivront le grand événement des JMJ fait de rencontres, d’amitié et de foi, en présence du pape. Tu reviens à la fin du mois.

== Vous savez aussi que nous avons dû faire des économies dans notre gestion financières et nos choix économiques. Ainsi nous avons été contraints de faire passer notre secrétaire-comptable, Cathy, à un emploi à temps partiel (à mi-temps) ; elle a un autre mi-temps au groupe scolaire St Vincent. Ainsi Cathy travaille pour la paroisse les matins. Les après-midi, l’accueil est assuré par des bénévoles. Mais les compétences, le savoir-faire, les qualités de Cathy, nous manquent bien. Économies obligent.

Et Véronique continue son fidèle travail pour la propreté de l’église St Vincent et du presbytère et dans le presbytère pour les effets personnels de vos prêtres afin qu’ils soient beaux pour vous ; sa délicatesse et sa discrétion est un réel bienfait.

== Notre paroisse ne vit pas hors-sol. Elle est sensible à l’actualité des gilets jaunes ; à la demande de rapprochement des prisonniers politiques basques de leurs familles ; au tournant dans la gouvernance nationale de notre pays, aux enjeux du futur grand débat national pour lequel seront impliqués beaucoup de maires de France ; il y a aussi les questions écologiques et les questions de respect de la vie à toutes ses étapes.

== En matière d’étapes, où en sommes-nous de notre garbure ?

Elle mijote bien, ma foi.

Après quelques inquiétudes dues à des questions de mauvaise compréhension et coordinations, je range aujourd’hui mon habituelle rage (objet : rouleau à pâtisserie) pour regarder notre garbure Cité Sainte Anne avec confiance.

Nous en avons rectifié l’assaisonnement en confiant notre projet immobilier à un nouveau cabinet d’architecte Guiraud-Manenc.

Et là vraiment la saveur est nouvelle et le bon goût promet d’être au rendez-vous.

Trois dames ont apprécié et pas les moindres : Madame Legoff Duchateau (Architecte des Bâtiments de France), Madame Chantal Kehrig (Adjointe à l’Urbanisme et aux travaux) et Madame Pascale Roulon (Directrice des Services Techniques).

En résumé elles nous communiquaient que l’étape « volumétrie et implantation » était franchie avec succès. Et ce n’est pas rien. Alléluia ! La prochaine étape sera celle de la présentation par notre architecte des « façades et insertion », avant le dépôt du permis de construire. Cette présentation sera faite sans tarder auprès du service Urbanisme d’Hendaye et de l’Architecte des Bâtiments de France.

L’assaisonnement étant au point, il nous faut veiller au thermostat et à la programmation du temps pour que notre garbure soit enfin appréciée de tous.

Pour cela je nous offre, M. le Maire, autant à vous qu’à moi, un autre objet symbolique : ce minuteur de cuisson… afin que nous avancions à un bon rythme et que la garbure ne soit pas perdue ; pour que l’on sonne ensemble les prochaines étapes, puis la dégustation et enfin un jour que l’on sonne la rentrée des classes à Ste Anne et l’ouverture des salles paroissiales (objet : deux minuteurs)

Voici une hypothèse de programmation : fin mai – dépôt du permis de construire ;

Fin octobre 5 mois plus tard – acceptation du permis ; fin février 2020 – fin des trois mois correspondant au recours des tiers éventuels ; début mars 2020 – début des travaux ; fin juin 2021 livraison. St Vincent nous entende et nous aide !

================

== Deux belles réalisations pour terminer qui ont demandé du temps mais qui aboutissent : la Villa Marie est occupée pour 8 logements sur 11. Moyenne d’âge des locataires 58 ans. Les 3 derniers logements seront bientôt attribués par les services sociaux et Habitat et Humanisme. 7 bénévoles s’occupent d’accompagner les personnes et de faire vivre la maison. Le premier conseil de maison se tiendra le 5 février.

Et l’inauguration la Villa Marie Berri le 5 juin dans l’après-midi.

Enfin l’orgue de Sainte-Anne, propriété de la paroisse comme l’église, a été démontée et transféré aux ateliers des facteurs d’orgue Pellerin et Uys (ceux-là mêmes qui avaient fait l’orgue communal de l’église Saint-Vincent ; et qui ont le chantier des deux orgues de l’église de St Jean de Luz). Des valeurs sures. Nous avons récolté 110 000 euros sur 130 000 ; il en manque 20 000 !

== Voilà chers amis. Je conclus par un beau texte que m’a envoyé une Hendayaise il y a deux jours ; nous pourrons tous y adhérer, je n’en doute pas. C’est une invitation à nous donner la main et non à nous montrer les points :

Les grandes transformations se fond à petit pas. Pose une pierre chaque jour, n’abandonne jamais ta construction et l’édifice grandira. Combats les doutes et la paresse. Tiens constamment ton esprit en éveil. Observe. Comprends et aime.

Gora San Bixintxo ! Aupa Herriko bestak ! Biba Hendaia !

Commentaires

  1. Philippe et Chantal Gayet
    le 27/01/2019 à 08h02

    Bravo cher Jean-Marc pour ton humour, ta patience, ton opiniâtreté et... ton indéfectible et précieuse Espérance ! Elle est un cadeau pour nous et pour tous.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.