Logo Notre Dame de la Bidassoa

Repas partagé entre famille, amis et paroissiens, pour fêter l'ordination de l'abbé Vincent-Marie Vayne
Un gâteau artistique pour l'abbé Vincent-Marie ! © Christophe Chopitel

Repas partagé entre famille, amis et paroissiens, pour fêter l'ordination de l'abbé Vincent-Marie Vayne

Bravo aux organisateurs et serveuses et serveurs ! © Christophe Chopitel

Remerciements

« Vincent-Marie, très touché par toutes vos délicates attentions, remercie chaleureusement tous les paroissiens qui l'ont entouré et accompagné jusque-là par leurs prières, leur présence et leur bienveillante participation à la réalisation du repas et à l'organisation de cette journée de grâce »


Nous étions très nombreux, à la salle paroissiale de Béhobie, au point que tous n'ont pu y entrer et ont mangé dehors, heureusement, par très beau temps !. Par contre il y avait bien de quoi nourrir toute cette foule qui suivait l'abbé Vincent-Marie.

Les deux grand-mères de l'abbé Vincent-Marie étaient aussi de la fête, Andrée et Monique, ainsi que son grand-père, Jean, qui a lui offert un "petit trésor", pour lui, conservé depuis 40 ans : une croix que lui avait offerte un prêtre orthodoxe, rescapé d'une sinistre période;

Le repas avait été pensé comme un buffet où chacun irait se servir mais vu le nombre de convives, plusieurs aimables personnes se sont improvisées comme serveuses et serveurs.

La chorale Bixintxo a offert quelques chants et l'abbé Vincent-Marie et ses amis ont répondu par un chant montagnard des Hautes-Pyrénées.

Les enfants ont pu jouer joyeusement dans la prairie et malgré que la salle soit pleine, l'ambiance était étonnamment douce alors que tout le monde parlait !

Avant le repas, le parrain de Vincent-Marie (le chef de chœur pendant la messe) nous a proposé un diaporama de la petite enfance de son filleul tout en nous faisant chanter la biographie qu'il a écrite pour lui sur la musique du « Petit âne gris » d'Hugues Auffray :

Écoutez cette histoire de notre cher Vincent,

amoureux de la mer et de ses habitants.

Il naquit en Provence, au milieu des poissons,

et il apprit la marche après la natation.(bis)

 

Le bon Dieu de Marseille créa cet Apollon,

un jour de grand soleil et de transpiration.

Fatigué par la tâche, Il dut se reposer,

et créa à l'arrache un être aux pieds palmés.(bis)

 

Pour corriger le tir ses parents motivés,

lui apprirent la marche en Hautes-Pyrénées.

Et la fratrie entière découvre avec passion,

qu'au grand fond des rivières il y a de beaux poissons.(bis)

 

Amoureux d'la nature, il loue les créatures,

toujours attentionné, sait même les cuisiner.

Il régale sa famille et aussi ses amis ;

Il sait répandre la joie et grandit dans la foi.

 

Apparut le dilemme, l'intense réflexion,

fidèle à son baptême et à ses convictions.

« Vers où ma vie m'entraîne ? - quelle combinaison ?

Choisir le néoprène ou garder le coton ? »(bis)


Faut-il vraiment trancher entre plusieurs passions ?

Témoigner et prier ou jouer du harpon ?

Sans doute peut-on allier les deux, monsieur l'abbé,

servir le sacré, pêcher et cuisiner!(bis)

 

Le Christ à l'évidence saisit ce bon pasteur

au creux d'une existence à 150 à l'heure.

Le voilà notre frère ordonné pour l'Amour,

Marie la bonne Mère le gardera toujours.(bis)

 

Merci padre Vincent et plein d'encouragements

pour ta nouvelle mission pas trop loin des poissons.

Marie est sur ta route, elle protégera tes pas,

nous n'avons aucun doute alors Alléluia ! (bis)

La la la la … … …

Marie est sur ta route, elle protégera tes pas,

nous n'avons aucun doute alors Alléluia !(bis)

 

Commentaires

  1. Josiane Bauzil
    le 06/07/2018 à 20h20

    une merveilleuse journée qui restera longtemps dans notre coeur. Merci à vous tous, famille de Vincent Marie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.