Logo Notre Dame de la Bidassoa

« Saint Camille de Lellis (1550-1614), un géant de la charité »
Vitrail saint Camille de Lellis ( ~1868 ) - basilique Notre Dame - Genève © internet

« Saint Camille de Lellis (1550-1614), un géant de la charité »

Saint Camille de Lellis - basilique Saint-Pierre à Rome © internet

« La première Croix rouge »

Fondateur de l'ordre des Camilliens,

saint Camille de Lellis est,

avec saint Jean de Dieu,

le patron des hôpitaux, des malades et des infirmiers.

On le fête le 14 juillet.

 

« Trop tard, mon Dieu, je t'ai connu, oui trop tard »: dans ce regret exprimé par saint Camille de Lellis, on croit entendre saint Augustin: « Bien tard, je t'ai aimée, ô beauté si ancienne et si nouvelle, bien tard, je t'ai aimée! » 

Comme l'auteur des Confessions, mille deux cents ans plus tôt, le fondateur des Camilliens mit du temps avant d'entendre l'appel de Dieu et d'accepter d'y répondre.

Sa jeunesse se consuma en illusions. Illusion de gloire au sein de l'armée de la République de Venise, en guerre contre les Ottomans. Illusion de richesse, dans une passion aliénante pour les jeux de dés et de cartes qui le mena à la ruine. « Je n'ai jamais rien fait de bien, je n'ai jamais eu de joie »,  confessait-il à 25 ans, lors d'un entretien sans fard avec un religieux capucin.

Le lendemain, 2 février 1575, en la fête de la Purification de la Vierge Marie, Camille le géant (il mesurait près de deux mètres) connut son « jardin de Milan », son « chemin de Damas » sur un sentier rocailleux des Abruzzes.

Le nouveau converti voulut entrer chez les capucins, mais il ne put y rester à cause d'une grave plaie à la jambe qui le conduisit à Rome, à l'hôpital Saint-Jacques-des-Incurables.

Ce qu'il découvrit là le terrifia: une promiscuité et une insalubrité dégradantes, des infirmiers mercenaires plus intéressés par leur solde que par le bien-être des malades !

Camille de Lellis ressentit l'urgence de rassembler des volontaires prêts à soigner leur prochain « avec l'amour d'une mère soignant son enfant malade ». 

Ainsi naquit, en 1582, l'ordre des Clercs réguliers serviteurs des malades, approuvé quatre ans plus tard par le pape Sixte Quint, qui leur permit de porter sur leur soutane noire une grande croix rouge distinctive.

À ses religieux, Camille de Lellis rappelait sans cesse sa conviction fondamentale: 

« Celui qui sert les pauvres et les malades,

sert et assiste le Christ, notre Rédempteur. » 

Le premier supérieur des Camilliens se dévoua lui-même sans compter pour les victimes d'inondations, les malades de la peste, les agonisants. Il se dévoua pour eux, en dépit de ses propres souffrances physiques et jusqu'à l'épuisement : il succomba à Rome en 1614.

Ce géant de la charité avait compris que, dans tout corps qui souffre et s'affaiblit, il y a une âme qui demande à être respectée et aimée.

LECOEUR Xavier , le 13/07/2013

https://www.la-croix.com/Archives/2013-07-13/Saint-Camille-de-Lellis-geant-de-la-charite-2013-07-13-985812#

Pour en savoir plus sur l'immense œuvre de saint Camille : L'Ordre des Camilliens, serviteurs des malades : http://www.camilliens.fr/index.php?page=st_camille_de_lellis&anim=1

Voir aussi la page d'accueil : http://www.camilliens.fr/index.php?page=accueil&anim=default

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.