Logo Notre Dame de la Bidassoa

Vendredi 25 mai 2018 : 2e Procession en l'honneur de Notre Dame de la Bidassoa
Notre Dame de la Bidassoa entourée de cinq enfants du CM2 © ND Bidassoa

Vendredi 25 mai 2018 : 2e Procession en l'honneur de Notre Dame de la Bidassoa

Organisation de la procession par l'abbé Jean-Marc Lavigne © Thierry Gauthier

 

 

Dernier vendredi du mois de mai ;

Bien finir le mois de Marie


 

Instaurée en 2016 par notre Curé, l'abbé Jean-Marc Lavigne, cet hommage à Marie, Mère de Dieu, Mère de l’Église (nouvellement fêtée le lundi de Pentecôte à la demande du Pape François) et notre Mère à tous, regroupe tous les paroissiens des quatre églises de Biriatou, Béhobie, Hendaye, ville et plage, sous la protection de « Notre Dame de la Bidassoa ».

En 2017, la procession pour le centenaire des apparitions à Fatima avait remplacé la nôtre, le 18 juin, jour anniversaire du premier passage de la statue pèlerine de Notre Dame de Fatima par le Pont International, à Hendaye, dans un contexte de fin de guerre.

Cette année 2018, nous étions un peu moins nombreux, (Hendaye fêtant « Mai du théâtre »), mais notre groupe de pèlerins était visiblement uni et heureux, entourant la belle statue de Marie et suivant la Croix portée par Johan. Tout en tête, ouvrant et veillant sur les différents temps de marche et d'arrêt-chant et prière de la procession, Maïté et son superbe « Santiano » ont fait l'admiration de tous.

Pour qu'une procession fasse battre les cœurs, la musique s'impose ; la « Zarpaï Banda » a parfaitement rempli son rôle.

Comme pour les deux années précédentes, Monsieur le Maire, par sa police municipale, a assuré la sécurité de la procession aux endroits stratégiques de la circulation. Nous les en remercions beaucoup.

Notre procession descend jusqu'au port de Caneta (où nous sommes gentiment accueillis par Jean-Claude, au nom des riverains qui, de plus, nous prêtent leur espace et leur tables pour le verre de l'amitié), en passant devant Notre Dame du Port à qui l'abbé Jean-Marc offre le bouquet, porté jusque là par la petite Cheyenne.

Après le temps de la Parole et des dernières prières, de la musique de la « Zarpaï Banda », Xabi, accompagné par Michel et son txistu, a salué Marie avec « Agurra dantza » puis Angela, soulevée par son papa, a couronnée Marie de petites fleurs.

Il faisait très bon cette fin d'après midi, lumineuse dans le ciel et dans les cœurs. Le verre de l'amitié partagé en a été l'agréable conclusion.


 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.