0
Dans la Ville
Bienvenue à Hendaye pour Naef, Dalal, Taani, Abdul Khalid, Mohri, Asma et Afra !
Bienvenue à Hendaye pour Naef, Dalal, Taani, Abdul Khalid, Mohri, Asma et Afra !
© mediabask

| LAVIGNE

Bienvenue à Hendaye pour Naef, Dalal, Taani, Abdul Khalid, Mohri, Asma et Afra !

Nous le savions depuis septembre dernier : la France avait décidé d'accueillir des réfugiés fuyant la guerre en Syrie. Par le ministère de l'intérieur, les communes étaient invitées à se porter volontaires. Sans tarder, notre maire, Kotte ECENARRO, se manifestait pour ouvrir notre ville à cet accueil.

La même semaine, le Saint-Père appelait à accomplir « un geste concret » de miséricorde en accueillant des refugiés. « Face à la tragédie de dizaines de milliers de réfugiés qui fuient la mort, liée à la guerre et à la faim, et sont en chemin vers une espérance de vie, l’Évangile nous appelle à être proche des plus petits et des personnes abandonnées. À leur donner une espérance concrète. Nous ne pouvons pas seulement dire "courage, patience !..." L’espérance est combative, avec la ténacité de celui qui avance vers un but sûr ».

Le Pape François appelait donc, en vue du Jubilé de la Miséricorde, « chaque paroisse, chaque communauté religieuse, chaque monastère et sanctuaire de toute l’Europe à accueillir une famille de réfugiés, à commencer par le diocèse de Rome ». Il concluait en s’adressant directement aux évêques européens, « vrais pasteurs » afin que « dans leurs diocèses ils soutiennent son appel, en se souvenant que la miséricorde est le second nom de l’amour ».

Dans cet élan, notre paroisse n'a pas tardé à relayer l'appel : nous n'avons pas réussi à trouver un logement disponible parmi nous, les pratiquants. Mais très vite, plusieurs ont souhaité s'engager à un soutien financier pour les uns, à un accompagnement pour les autres, à d'autres services possibles pour d'autres encore, auprès des personnes réfugiées attendues.

Très vite, nous avons souhaité agir en partenariat avec la commune et les services sociaux de la ville, dont le CCSA (Centre Communal d'Action Sociale). Ainsi, chrétiens, nous sommes en lien étroit avec beaucoup de personnes, jusque là inconnues, toutes désireuses de contribuer à un accueil de qualité des personnes réfugiées, tout en veillant, en second lieu, à ce qu'elles puissent acquérir une autonomie de vie.

Cette attente de sept mois jusqu'à leur arrivée fut bien longue. Ainsi a-t-elle permis que se crée une association de bénévoles du nom de Esku Zabal (main tendue) regroupant plus de 40 personnes à ce jour. Le président en est Richard IRAZUSTA, adjoint au maire en charge de la solidarité ; il fait partie du Conseil d'Administration avec Jacques FAURIE, Simon ESTIVALS, François CLEMENCET, Christian BOURDET, Jean-Marc LAVIGNE, Sandy CORRAL, Christine GOMIS. Par divers moyens, l'association accompagnera les nouveaux arrivés à Hendaye.

Après 3 ans d'errance à travers le monde, les 7 membres de cette famille originaire de Homs ont tout quitté pour fuir la guerre.
Pour eux, c'est le soulagement après de longs mois de peur et d'incertitude: "Nous souhaitons surtout pour nos enfants une vie meilleure et plus stable."

 

© mediabask
© France 3

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription