0
Dans la foi
Dimanche 13 décembre, il ya un mois !... et la fête de Sainte Lucie, fête de la "Lumière" © ND Bidassoa

| ND de la Bidassoa

Dimanche 13 décembre, il ya un mois !... et la fête de Sainte Lucie, fête de la "Lumière"

Mais, cette année, Montbeliard annule son défilé traditionnel !

Bien que cette fête ne se soit pas dans nos traditions régionales comme elle l'est à Montbéliard, mais surtout dans les pays nordiques,...

... pourquoi ne pas allumer, chez nous, une bougie !

Une lumière, non seulement pour honorer les victimes du 13 novembre, mais aussi, et même surtout, pour que vienne la tolérance dont l'absence, du temps de Lucie comme de nos jours, tue !

 Fête de la Lumière

Depuis la création du calendrier grégorien, au XVIe siècle, la fête correspond au premier jour à partir duquel le soleil se couche plus tard que la veille dans l'hémisphère nord. 

En France, c'est surtout en Corse et à Montbélliard que cette tradition persiste, réunissant tout public. Il ne faut pas la confondre avec la fête de Lyon, qui est celle de Marie, Immaculée Conception, le 8 décembre, et qui, cette année, a également été annulée et remplacée par un hommage aux victimes de Paris.

Voici l'histore de Sainte Lucie

     Lucie vivait à Syracuse, en Sicile au IVème siècle ; elle était issue d'une famille de nobles.
Sa mère souffrait d'un flux de sang incurable. On disait qu'une nuit de prière sur la tombe de Sainte Agathe, permettait de grands prodiges. Lucie vint avec sa mère à Catane pour prier sur le tombeau de Sainte-Agathe.

      En priant pour la guérison de sa mère, Lucie s'endormit et elle vit Sainte Agathe lui dire :
"Lucie, ma sœur, pourquoi me demander ce que ta foi a pu obtenir par elle-même ? Ta mère est guérie. Tu seras bientôt la gloire de Syracuse comme je suis la gloire de Catane."

     En remerciement, Lucie décida de faire don de tous ses biens et de sa dot aux nécessiteux. Elle décida de consacrer sa vie aux pauvres. L'homme à qui elle était promise en mariage (contre sa volonté) n'apprécia pas du tout ce comportement. Il continuait de la presser.

Lucie lui aurait demandé pourquoi il tenait tant à elle ; il lui aurait répondu : "Vos yeux !"
Lucie s'arracha les yeux avec un petit couteau et après les avoir mis sur un plat, elle les porta à tâtons à son fiancé.

     La vierge Marie aurait rendu la vue à Lucie, avec des yeux encore plus beaux !

     Lucie apportait la nuit des provisions aux chrétiens qui se cachaient dans les grottes. Comme il faisait nuit, elle avait besoin de bougies pour s'éclairer et comme elle portait de la nourriture et de l'eau, elle avait besoin de ses deux mains. Elle fabriqua une couronne sur laquelle elle fixa des bougies.

     Finalement son fiancé la dénonça aux autorités comme chrétienne.
     Lucie fut conduite devant le consul Pascasius. Lucie refusa de se conformer au culte des idoles et elle affirma sa foi chrétienne :
     "Ceux qui vivent avec chasteté et piété sont le temple de l'Esprit-Saint."

     Pour la punir, le consul décida de l'emmener dans une maison de débauche pour lui faire perdre sa virginité. Le corps de Lucie devint très lourd et il fut impossible de l'emmener. Le consul fit venir des boeufs pour la tirer, mais ce fut sans résultat !

     Le consul décida alors de la faire brûler sur un bucher ; on enduisit son corps de poix, de résine et d'huile bouillante, mais les flammes se détournèrent de Lucie. Le consul ordonna de l'égorger : un coup d'épée lui trancha la gorge.

     Son corps fut enseveli à Syracuse. Il fut ensuite transféré à Constantinople et enfin à Venise.

     La fête de Sainte lucie nous fait sortir des longues nuits d'hiver et correspond au "Temps de l'Avent" qui nous amène à Noël, naissance  de "La Lumière du monde", Jésus, le Sauveur !

     La rédaction de la "passion" de Sainte Lucie date du Ve, voire du VIe siècle, et beaucoup de détails y sont légendaires

Lucie est "Lumière" pour nous par son amour infini de Dieu, exercé dans l'amour du prochain.

"Mémoire de sainte Lucie, vierge et martyre à Syracuse en Sicile, vers 300. Tant qu’elle vécut, elle garda sa lampe allumée pour aller au-devant de l’Époux et, conduite à la mort pour le Christ, elle mérita d’entrer avec lui dans la salle des noces et de posséder la lumière qui n’a pas de fin."  - Martyrologe romain.

 

 Fête très populaire en Suède !

"Ainsi une tradition devenue séculaire s’est-elle installée en Suède, qui consiste, chaque 13 décembre, à célébrer la Sainte-Lucie comme fête de la lumière. Spécifique au royaume scandinave, elle y est autant fêtée que Noël ou la Saint Jean. Le moment se partage en famille, à l’école, avec ses collègues ou ses voisins.

Afficher l'image d'origineLes plus jeunes respectent souvent la coutume à la  lettre,
les fillettes s’habillant en sainte Lucie – robe blanche, ceinture rouge, couronne lumineuse sur la tête –,
les petits garçons portant des bonnets pointus,
et tous chantant.

À la maison, les mères et les filles apportent à leur mari ou à leur père, censés feindre le sommeil, de petits pains au safran (pour sa couleur lumineuse) et du café chaud, ou le célèbre vin chaud, le glögg, en chantant un air traditionnel.

Dans les rues défilent aussi « des » sainte Lucie, qui visitent les hôpitaux ou les maisons de retraite.

« Au nom de la société sans classes, la Suède a toujours évité soigneusement d’établir des distinctions entre les gens, de sorte que les concours de beauté et autres reines d’un jour y sont rares, précise le site d'information de la Suède.

Mais Lucie est l’exception qui confirme la règle (…) » Chacune peut-elle donc espérer être la Lucie d’un jour ?.....  « Il n’est pas du tout sûr que ce soit la plus blonde qui l’emporte », est-il indiqué plus loin !...

Extraits article de Marianne MEUNIER 13/12/12 - (journal en ligne - La Croix)

Sites utilisés pour cet article :

Satue de Sainte Lucie en bois : Eglise Sainte Lucie à Sainte-Luce-sur-Loire: www.paroisse-saintmatthieusurloire.fr

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/253/Sainte-Lucie-de-Syracuse.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sainte-Lucie_(f%C3%AAte)

http://vindepissenlit.blogspot.fr/2013/12/bientot-la-sainte-lucie-avec-des.html

 

Recette de « Lussenbullar »
Bien mélanger 125g de beurre mou avec 300ml de lait, 150ml de sucre, 1 œuf, 1 dose de safran, 1 pincée de sel, et peu à peu, 700ml de farine, 50g de levure de boulanger fraîche et faire lever la pâte au chaud 1h. Façonner des boudins de pâte non collants et former des S puis glisser dans le creux de chaque S un fruit confit (traditionnellement un raisin sec, ici une cerise confite), badigeonner la pâte d’œuf battu avec un pinceau et cuire à four chaud th7 15min.

 

 

 

Recette de "glögg"
Faire chauffer et frémir 3L de vin rouge corsé avec 3 bâtons de vanille fendues, 3 oranges non traités en quartiers, des tranches de gingembre frais, 10 clous de girofle, 2 pointes de couteau de cardamome, 2 poignées de fruits secs (raisins, amandes, noisettes), sucre selon l'appréciation (environ 10cs). Laisser reposer et réchauffer au moment de servir 

 

 

Sainte Lucie offre ses yeux à l'homme qu'elle refuse d'épouser
© ND Bidassoa
Chorale lors de la Sainte-Lucie à la paroisse suédoise de Paris, le 13 décembre 2009.
© ND Bidassoa

décembre

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| Connexion | Inscription