0
Dans la Ville
Il y a 80 ans : Guernika sous les bombes !
Il y a 80 ans : Guernika sous les bombes !
© Edith Anselme

| LAVIGNE

Il y a 80 ans : Guernika sous les bombes !

En ce 26 avril 2017 à 15 h 45, 80 ans jour pour jour et heure pour heure après le terrible bombardement de la ville de Guernika par les pouvoirs armés ennemis, nous étions une poignée d'Hendayais autour de la fameuse peinture de Picasso "Guernika".

Cette inititative est née, de façon improbable, par un échange de posts sur Facebook, la veille au soir. Txema EGUIGUREN se demandait si quelque chose ne pourrait pas se faire à Hendaye pour se souvenir et continuer à creuser le sillon fécond de la paix.

Je tombe sur ce message et y réponds en lui proposant de sonner le tocsin aujourd'hui à 15 h 45. Restait à Txema de communiquer pour inviter à se joindre à cette initiative populaire...

Nous n'étions pas très nombreux devant la mairie, mais nous étions émus et heureux de marquer cette date qui avait lacéré d'une cicatrice sans nom le Pays Basque des années de guerre et du franquisme. En 1937, un enfant criait à sa mère : "Ama, Ama, zerutik sua dator" "Maman, Maman, le feu tombe du ciel". En 2017, était inscrit au bas de la fresque de Picasso : "liberté, paix... et amitié" en basque, français et espagnol. Et une fleur, signe d'espoir et d'espérance d'un monde nouveau, était peinte en plein centre de l'oeuvre-mémorial. 

A la messe du soir, je commentais l'évangile, en retenant ces lignes de l'évangile de Saint Jean : "La lumière est venue dans le monde, et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises. Celui qui fait le mal déteste la lumière : il ne vient pas à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dénoncées ; mais celui qui fait la vérité vient à la lumière..." (Jean 3, 19-21)

Cette lumière c'est le Christ ressuscité qui nous sauve tout entier de la haine, de la guerre, des divisions. Si nous croyons en lui, nous ne pouvons pas produire des oeuvres de mort. Soyons constructeurs et non destructeurs avec lui. 

Jean-Marc Lavigne, curé

Au pied des marches de la mairie d'Hendaye : unité dans la diversité...
Au pied des marches de la mairie d'Hendaye : unité dans la diversité... © Edith Anselme
Au pied des marches de la mairie d'Hendaye : unité dans la diversité...

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription