0
Ordre
L’ordination
L’ordination
© ND de la Bidassoa

| JPaul

L’ordination

Le ministre ordonné manifeste à tous que c´est le Christ qui appelle, rassemble et envoie sur les chemins du monde...

Au sein de l´Eglise catholique, le service de la communauté est assuré plus particulièrement par les évêques, les prêtres et les diacres, que l´on appelle « ministres ordonnés ».
Leur mission dans l´Eglise leur est confiée, au nom de Jésus Christ, par le sacrement de l´ordre, généralement appelé « ordination ». Le sacrement de l´ordre se caractérise par l´imposition des mains et la prière de consécration prévue. Le sacrement est conféré une fois pour toutes.
Le ministre ordonné manifeste à tous que c´est le Christ qui appelle, rassemble et envoie sur les chemins du monde.

Les évêques
Le mot « évêque » vient du grec episcopos, qui désigne la mission de veiller sur la communauté, de la protéger, pour que celle-ci se comporte le plus justement possible en véritable peuple de Dieu.
Les évêques reçoivent, comme les Apôtres, la plénitude du sacrement de l´Ordre. Ils sont garants de l´annonce de la foi et de l’Evangile dans leur diocèse. Ils sont responsables quant à l´administration des sacrements, avec toutes les questions pastorales que cela soulève aujourd’hui. Enfin, les évêques exercent une responsabilité de gouvernement (que l´on appelle aussi « charge pastorale »), au nom du Christ, envers « la portion du peuple de Dieu (diocèse) qui lui est confiée ».

Les prêtres
Les prêtres sont ordonnés par l´évêque de leur diocèse.
Ils sont co-responsables de l´Eglise locale : le prêtre est défini comme coopérateur, collaborateur de l´évêque. Il est « envoyé » (un don fait) à une communauté, il n´en est pas le délégué.
Ses missions peuvent s´exercer dans des cadres très divers. Mais, quelque soit la charge que le prêtre a reçu (une ou plusieurs paroisses, une aumônerie; …), sa présence consiste toujours à éveiller chacun au Christ, à sa parole libératrice.

Les diacres
Par leur ordination, les diacres signifient et rappellent à tout le peuple de Dieu, que l’Eglise ne doit cesser de manifester la charité du Christ pour tout homme. En particulier les plus pauvres, ceux qui sont à la marge.
Ils sont au sein de l’Eglise, et pour le monde, le signe du Christ serviteur « lui qui s’est anéanti en prenant la condition de serviteur et devenant semblable aux hommes » (Ph 2,7). Le geste du lavement des pieds (Jn 13) est le signe par excellence du Dieu qui vient à la rencontre de l’homme par un chemin bouleversant, celui du service.

 
Comment devient-on prêtre ?
Y a-t-il encore des jeunes qui se préparent à le devenir ?

Oui, fort heureusement, il y a encore des jeunes qui se préparent à devenir prêtres.
Ils prennent au sérieux l'appel qu'ils ressentent au plus profond d'eux-mêmes à tout donner au Christ.
Jésus a lui-même choisi et appelé des hommes à le suivre : Pierre, Jacques, Paul et leurs compagnons. Ils sont devenus les témoins privilégiés de ses paroles, de sa prière, de ses gestes auprès de tous ceux qu'il rencontrait : les malades et les pécheurs, les misérables et les laissés pour compte, les pharisiens et les docteurs de la loi… Ils ont été aussi et surtout les témoins de la résurrection de leur maître, trois jours après sa mort sur la croix. A Pâques, Jésus les a souvent rencontrés dans des apparitions avant de les quitter en leur promettant la force de l'Esprit Saint. Ces hommes, remplis de courage et de force ont transmis à leurs disciples leur foi et leur témoignage.
Dans la prière et par le geste de l'imposition des mains, ils ont transmis à certains la responsabilité des communautés chrétiennes, et particulièrement celle de donner les sacrements.
Depuis 2000 ans, l'Église transmet cette charge par le même geste de l'imposition des mains.
Depuis 2000 ans aussi, l'Église appelle des jeunes hommes, en les formant à ces responsabilités, à travers la prière, la réflexion, le discernement, l'étude et la vie fraternelle.
Dans notre diocèse, aujourd'hui encore des jeunes se préparent à servir l'Eglise et le Christ comme prêtres.
Au terme de leur formation, appelés par leur évêque, ils recevront le sacrement de l'ordre , pour le service des communautés chrétiennes du Diocèse de Bayonne.
 
Un service diocésain des vocations existe aussi pour répondre aux questions des jeunes et les orienter:
On peut contacter le P. Victor Gomès, responsable du service des vocations: 24 Rue du Colonel Gloxin, 64 Pau.
e-mail: vocations4@wanadoo.fr

Diversité des vocations :
D'autres jeunes, garçons et filles se sentent aussi appelés à donner leur vie au Christ et aux autres.
Ce sont les religieux, les religieuses et les missionnaires. Il existe plusieurs formes de vie consacrée, d'où la pluralité des congrégations religieuses et missionnaires.

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription