0
Hendayais de coeur
« VOIR »  du bout des doigts.
« VOIR »  du bout des doigts.
© ND Bidassoa

| ND Bidassoa

« VOIR » du bout des doigts.

En fait, cela s'appelle « RAMER » !

Voici quelques mois que la paroisse compte deux nouveaux amis, Guy et Rose-Marie, tous deux non-voyants de naissance. Il vivent principalement près de Pau mais viennent très régulièrement passer quelques temps à Hendaye, surtout aux beaux jours, car ils aiment se promener sur la plage, les pieds dans l'eau.

La messe du dimanche, très importante pour eux, nous a permis de faire connaissance le temps que leur chauffeur viennent les chercher.

A présent en retraite, Guy et Rose-Marie ont eu une vie active en région parisienne : Guy, en tant que standardiste au ministère de la santé et Rose-Marie, en tant qu'enseignante de Braille pour des voyants, futurs enseignants.

Une fois, nous leur avions demandé :

  • « Si on vous dis qu'aujourd'hui le ciel est tout bleu ; qu'est-ce que cela signifie pour vous ? »

  • « Qu'il fait beau ! »

En fait, n'ayant jamais accompagné des non-voyants, nous nous sommes senties très maladroites ; mais la gentillesse de Guy et de Rose-Marie a tout arrangé !

Lors de leur dernier passage, nous avions fait la visite de l'église Saint Vincent et pour leur expliquer que le chœur est peint en rouge, nous l'avions comparé au sang, une couleur chaude, tandis que la chapelle de Notre Dame de Lourdes a la couleur fraîche de l'eau..., de Lourdes !  où ils se rendent, aussi, très régulièrement.

Nous nous sommes approchés de la statue de Saint Vincent, idéalement disponible pour être « vue » au toucher. Les utilisateurs de la méthode de Monsieur Braille, (un génie !), appellent cela « ramer ». C'est vrai que sur une barque, les rameurs rament « en aveugles » puisqu'ils tournent le dos à leur destination ?....

Comme ils en avaient été très contents, nous avons renouvelé ce bon moment par la visite du Chemin de foi de Marie, à Socori.

Un excellent après-midi !. Il faisait très beau, avec un agréable petit vent ; en grande partie, le parcours chemine sous les arbres.

L'artiste sculpteur des stèles en relief n'avait peut-être pas pensé que son talent permettrait à des non-voyants de « voir » les moments forts de la vie de Marie !....

Arrivés à la chapelle, après l'explication des lieux, nous nous sommes assis sur un banc, à l'ombre, toujours agréablement entouré du petit vent. Alors Rose-Marie nous a proposé de dire une dizaine du chapelet.

Socori est un lieu exceptionnel et ce jour-là, il l'a été plus encore !

MD et JT

Cet enfant étonnant au bout des doigts
Cet enfant étonnant au bout des doigts © ND Bidassoa
Cet enfant étonnant au bout des doigts
Les mains des personnages de toutes les stèles sont mises bien en évidence ; peut-être attendaient-elles celles de nos amis !
Les mains des personnages de toutes les stèles sont mises bien en évidence ; peut-être attendaient-elles celles de nos amis ! © ND Bidassoa
Les mains des personnages de toutes les stèles sont mises bien en évidence ; peut-être attendaient-elles celles de nos amis !
La chapelle se dit seulement en paroles
La chapelle se dit seulement en paroles © ND Bidassoa
La chapelle se dit seulement en paroles

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription